Mets du GREEN dans ta COM’ !

Logo de la communication verte
Picto loupe

Comment réduire l’empreinte carbone de vos emails ?

Application mail sur un téléphone avec 20 emails non lus

Devenus un moyen de communication incontournable, les emails font désormais partie de notre quotidien, que ce soit au travail ou dans la sphère privée. Cependant, chaque mail envoyé, reçu et stocké a un impact sur notre planète. En effet, les emails contribuent aux émissions de gaz à effet de serre. Dans cet article nous vous expliquons pourquoi les emails sont une source de pollution et comment réduire leur impact pour faire un pas de plus vers une communication numérique responsable

Pourquoi les emails ont-ils une empreinte carbone ? 

Malgré leur nature immatérielle, les emails sont une source de pollution numérique

Le processus d’envoi et de réception des mails

Lorsque nous envoyons un email, il n’apparaît pas par magie directement dans la boite mail du destinataire. Il se déplace et transite par différents serveurs, data centers, routeurs et ordinateurs situés un peu partout dans le monde. Or, ces infrastructures consomment beaucoup d’énergie afin de faire fonctionner leurs équipements et de les refroidir. Ainsi, chaque email que vous envoyez, même le plus court et même s’il est destiné à votre voisin de bureau, consomme de l’énergie pour arriver à bon port. 

Le stockage de données

Vous venez de recevoir un email. Celui-ci va être stocké sur un serveur, qui lui aussi consomme de l’énergie. Vu le nombre important d’emails échangés chaque jour, le stockage de toutes ces données sur le long terme représente une part importante de leur empreinte carbone. Les mails inutiles, oubliés ou les spams ont donc un impact écologique. 

Le cycle de vie complet d’un email

Prise séparément, chaque action liée à l’envoi, la réception et le stockage d’un email semble avoir un faible impact. Comment l’envoi d’un simple email peut-il consommer tant d’énergie ? En réalité, c’est l’ensemble du cycle de vie d’un email qu’il faut prendre en compte. 

Chaque étape, de la rédaction au stockage s’additionne. Sans compter que pour lire un email, vous avez besoin d’un ordinateur, d’un téléphone portable, d’Internet, d’électricité… Bref, c’est la somme de toutes ces petites actions, multipliées par le nombre incalculable d’emails envoyés chaque jour, qui constitue une empreinte carbone significative. 

Nos astuces pour réduire l’empreinte carbone de vos mails

Alors, comment faire pour réduire l’empreinte carbone de vos emails ? Bien sûr, ne plus en envoyer du tout n’est pas une solution ! Mais nous pouvons vous donner quelques astuces pour diminuer tout de même l’impact énergétique et le bilan carbone de vos échanges de mails, chez vous et en entreprise. 

Optimisez l’utilisation de vos emails

Cet email est-il vraiment nécessaire ? Voici la première question à vous poser avant de vous lancer dans la rédaction d’un mail. En effet, surtout en entreprise, il est parfois tout à fait possible d’aller communiquer les informations directement à la personne concernée. S’il est possible de trouver une alternative à votre email, alors, c’est qu’il n’est pas vraiment obligatoire. 

Envoyez votre email uniquement aux personnes concernées

De plus, évitez d’envoyer votre email à toute l’entreprise ! Adressez votre mail uniquement aux personnes qui sont réellement concernées et intéressées par votre message. Vous éviterez ainsi d’envoyer des mails inutiles et de polluer la messagerie de collègues ou de personnes qui ne sont pas directement concernés par la conversation. 

Nettoyez votre boite mail quotidiennement

Vous ne laissez pas traîner des objets inutiles dans votre maison. C’est pareil pour votre messagerie ! Réalisez un nettoyage régulier de votre boite mail. Supprimez les emails inutiles, qui ont déjà été traités, les spams et autres messages qui ne doivent plus être stockés. 

Évitez d’envoyer des pièces jointes

Vous devez joindre un ou plusieurs fichiers à votre email ? Les pièces jointes ont un impact carbone important dans vos emails. Si possible, évitez donc d’en envoyer de trop et limitez-vous à ceux qui sont vraiment indispensables. Si vous devez en envoyer beaucoup, compressez-les ou transmettez plutôt un lien à votre destinataire sur lequel il pourra télécharger tous les documents nécessaires.

Désabonnez-vous des newsletters

S’abonner aux newsletters pour se tenir au courant des dernières nouveautés et de l’actualité est évidemment très tentant. Mais consultez-vous tous les mails que vous recevez ? Passez en revue votre messagerie, identifiez les newsletters, alertes et abonnements que vous ne lisez plus ou qui ne vous sont plus utiles et désabonnez-vous ! Vous pourrez ainsi réduire la quantité de mails non essentiels que vous recevez quotidiennement. 

Choisissez des fournisseurs responsables

Privilégiez les fournisseurs de services email qui utilisent un hébergement vert, des sources d’énergie renouvelable ou qui ont des politiques de durabilité claires. Il existe en effet des alternatives plus écologiques ! Cependant, vérifiez toujours les informations tenues par ces fournisseurs afin d’éviter de vous faire avoir par du greenwashing

Réduisez les impressions de mails

Dans certains cas, les emails doivent être imprimés. Mais est-ce toujours nécessaire ? Si vous vous posez la question, c’est que la réponse est “non” ! Alors, dans ce cas, laissez l’imprimante de côté et économisez du papier ! 

Réduire l’empreinte carbone de vos emails, c’est possible ! 

En conclusion, vous pouvez continuer à utiliser l’emailing pour vos communications professionnelles et privées, tout en réduisant l’empreinte carbone de vos emails grâce à nos conseils. En entreprise, ces pratiques vous permettront d’adopter une communication marketing plus verte et respectueuse de l’environnement